Service Environnement

ic explore grey600 36dpDirection des services techniques
Espace administratif et social de Kermaria
11 boulevard Louis Guilloux
22300 Lannion
02 96 46 78 20

Régie des eaux

ic explore grey600 36dpDirection des services techniques
Espace administratif et social de Kermaria
11 boulevard Louis Guilloux
22300 Lannion
02 96 05 60 90

Magazine Municipal

lannion mag couv 22

Base Sports Nature

base sports nature lannion

Gérer les eaux pluviales de sa maison à la parcelle

La vallée de Goas Lagorn

Située en limite de la commune sur la partie littorale, la vallée de Goas Lagorn (47 ha) a fait l’objet de travaux de restauration dans le cadre du contrat nature. Cette vallée est un petit bassin versant où le bocage est encore présent mais les petites surfaces et le caractère abrupte de certaines parcelles ont empêché d’avoir une agriculture dynamique. Après restauration des prairies, des talus et défrichage des zones humides, une convention a été signée avec un agriculteur pour entretenir ces parcelles par pâturage avec des pies noires bretonnes. L’entrée du site a été restaurée avec le débusage d’un cours d’eau et la réalisation d’un parking paysager.

La pointe de Beg Léguer

Le site de Beg Léguer est situé entre la pointe de Servel et le vallon de Goas Lagorn. Depuis l’instauration des premiers plans d’occupation des sols, la ville de Lannion a su préserver la qualité de cette façade littorale qui comprend deux plages : Beg Léguer et Maez An Aod, enchâssées dans des falaises de granit pouvant atteindre jusqu’à 60 m de hauteur. La lande est dense sur la plus haute partie du site et contraste avec les affleurements de la roche où dominent les bruyères cendrées. On peut parcourir le site notamment grâce au sentier de grand randonnée GR 34.

L’estuaire du Léguer

L’estuaire du Léguer s’étend de la pointe de Servel jusqu’à la Corderie. Au-delà de la beauté de ses paysages, l’estuaire témoigne d’une grande biodiversité.

Le rôle écologique des arbres

Les arbres en milieu urbain fonctionnent comme des filtres à air, éliminant spontanément les particules de poussière et autres polluants de l'air. Tous les arbres, ainsi que les autres formes de végétation, absorbent en permanence cette pollution. Face à l'urbanisation intensive, les surfaces végétalisées sont de plus en plus réduites, abaissant d'autant la capacité de filtration et donc la qualité de l'air.

Les arbres ont en outre nombre d'effets positifs en ville : ils régulent les températures extrêmes, sont des refuges pour de nombreux organismes, fixent le CO2, embellissent la rue et le quartier, sont un écran visuel et sonore contre le trafic routier, etc.

 

Les dangers de la taille radicale

Au cours de sa vie, l'arbre grandit sans cesse. A chaque printemps, la mise en place de son système foliaire et la fabrication de ses nouveaux rameaux et nouvelles racines lui demandent une dépense d'énergie considérable, chaque année plus importante. Une fois cette masse végétale installée, l'arbre va s'appliquer à stocker des réserves dans ses racines, son tronc, ses branches et ses rameaux pour pouvoir répéter ces opérations au printemps suivant. Ces réserves sont également utilisées dans sa lutte contre les agents pathogènes ou pour réparer des dommages physiques.

La taille drastique provoque une diminution de ces réserves : en supprimant beaucoup de branches, on ôte par la même occasion les réserves qui y sont stockées. Ainsi il a été montré sur le platane que des arbres taillés radicalement avaient un niveau global de réserves de 40% à 60% inférieur à des arbres non taillés et ce, sept ans après la coupe. Avec beaucoup moins de réserves, l'arbre va donc devoir reconstituer une plus grande masse végétale qu'avant la taille, d'où son affaiblissement général. Dernière conséquence, l'arbre devient plus vulnérable, plus sensible à de nouvelles agressions telles que la pollution, le froid ou la sécheresse et moins résistant face aux agents pathogènes. Pour lutter contre ces agressions, il va devoir puiser dans des réserves déjà fortement diminuées. Contrairement aux idées reçues, la taille ne confère pas une vigueur nouvelle à un arbre, pas plus qu'elle ne le rajeunit. Elle ne diminue pas non plus les risques de rupture de branches, pas plus que l'ombre portée, puisqu'elle favorise les nombreux rejets, ancrés le plus souvent sur des supports faibles.

 

Respecter l'arbre

Ainsi les tailles drastiques causent de grands désordres dans la vie de l'arbre. Respecter l'arbre, c'est être capable de reconnaître les situations où la taille est inutile ou au contraire obligatoire. Mais obligatoire pour qui ? L'arbre ou l'homme ? Chaque fois que l'arbre a suffisamment de volume pour croître harmonieusement, la taille est inutile. Elle n'est en aucun cas systématique et n'est obligatoire que pour des raisons de sécurité, de contraintes de gabarit ou de maintien d'une forme architecturée. Pour respecter l'arbre, le service du patrimoine arboré est capable de reconnaître les situations où la taille est inutile, facultative ou obligatoire.

Les vallées de Kerrous et de Kerligonan

Située vers Ker-Uhel, la vallée de Kerrous est un chemin de verdure qui conduit les piétons au chemin de halage. Un petit ruisseau serpente parmi les prés et les bocages. Sur Kerligonan, la nature est entretenue sous forme de prairies. Cet espace vert est en quelque sorte un tampon entre la zone urbaine et l’espace vert situé au-delà du chemin de halage.

Le moulin du Duc

Le site du moulin du Duc (8 ha) se trouve en amont de la ville, en bordure du Léguer. Le site a été exploité en tant que carrière jusqu’en 1975, puis comme zone de remblai de 1989 à 1992. Il est finalement réhabilité dans les années 1993 à 1995. C’est désormais, une zone naturelle florissante, propice à la détente et aux loisirs, que l’on peut parcourir grâce à l’aménagement de chemins piétons ouvrant sur la vallée du Léguer.

La vallée de Pen Ar Biez

La vallée de Pen Ar Biez, est un site de bocage d’une superficie de 10 ha. Cette zone verte est remarquable par ses talus, ses prairies, ainsi que par ses vallons et ses parcelles boisées.

Le vallon de Trorozec Trorozec

Dans le vallon de Trorozec, trois grands types de milieux sont reconnaissables. Sur la partie centrale, on retrouve deux prairies humides, représentant une surface de 2,5 ha. Bordant ces prairies, situées sur les zones pentues du vallon, on aperçoit une zone boisée d’une surface de 4,22 ha. Et enfin, aux deux extrémités ouest du vallon se situent deux prairies d’une surface inférieure à 1 ha, ce sont des anciens potagers et vergers. Ce site est une enclave naturelle, assurant le rôle de corridor écologique et son acquisition par la ville de Lannion va permettre de le préserver. De plus, Lannion ne possède pas de site naturel de ce côté de la rive. Cette acquisition va ainsi lui permettre de rééquilibrer géographiquement ses espaces naturels.

Rendez-vous état-civil

etat civil passeport lannion

Hôtel de Ville

Place du Général Leclerc
22303 Lannion

Tél : +33 2 96 46 64 22
Fax : +33 2 96 37 17 03

Du lundi au vendredi
8h 12h - 13h30 17h30
Le samedi 9h 12h

Etat Civil

Lundi Mardi Mercredi et Vendredi:
8h-12h / 13h30-17h30.
Jeudi: 8h-12h.
Samedi: 9h-12h.
Passeports et cartes nationales d'identité : uniquement su rendez-vous.

Webencheres

Ventes aux enchères des occasions de la ville de Lannion.

logo webencheres

Espace familles

Ce portail présente de nombreux avantages : démarches simplifiées, informations personnalisées, paiements sécurisés en ligne, accès 7j/7 et 24h /24.

bandeau espace famille lannion

https://www.espace-citoyens.net/ville-lannion/espace-citoyens/

Notre politique de protection de vos données personnelles évolue conformément au nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) adopté par le Parlement européen et entrant en vigueur le 25 mai 2018.
Ok